Les différents types de compléments capillaires.

La calvitie peut être le résultat de plusieurs choses. Pour certains, c’est un phénomène héréditaire, tandis que pour d’autres, c’est la conséquence d’une maladie ou d’une mauvaise hygiène de vie. Par exemple, la perte de cheveux est inévitable pour les personnes qui subissent une chimiothérapie. Cela dit, dans tous les cas, il existe une solution pour ce problème : les compléments capillaires.

 

 

Les compléments avec cheveux naturels

Comme le nom l’indique, ils sont fabriqués à partir de vrais cheveux humains. Leur disposition est faite de sorte à ce qu’ils puissent conserver une chevelure naturelle, sans enchevêtrement. Ces types de compléments peuvent durer pendant de nombreuses années, mais ils sont aussi bien plus coûteux. Cela dit, vous n’avez qu’à les entretenir de la même façon que vos vrais cheveux.

 

 

Les compléments avec cheveux synthétiques

Ils sont élaborés à partir de fibres de cheveux synthétiques, qui ne proviennent pas d’une personne. Leur mise en place est différente de celle des cheveux naturels. En revanche, ils sont aussi durables que ces derniers. Le tout est de choisir des compléments capillaires de qualité, car c’est ce qui va rallonger ou raccourcir leur durabilité dans le temps.

 

 

Les différentes bases

Une base capillaire est l’élément sur lequel va être fixé le complément capillaire. On en distingue un large choix chez un prothésiste.

On peut citer premièrement la base en polyuréthane. C’est un choix de prédilection car elle offre la meilleure tenue, durable et agréable. Il faut noter que le coefficient de durabilité est proportionnel à l’épaisseur de la base. En général, les patients d’instituts capillaires en choisissent une comprise entre 0,4 et 0,8mm.

Par ailleurs, il y a la base en lace. Son principal avantage est qu’elle offre une grande discrétion, d’où les sportifs la privilégient. Contrairement à la base en polyuréthane, elle est disposée de sorte à laisser la tête respirer, donc en laissant une partie du crâne non couverte. Il faut faire preuve de grande précaution avec cette base, car lorsque vous peignez votre cuir chevelu, la base est susceptible de se déchirer.

Enfin, on trouve les bases mixtes qui sont un assemblage de polyuréthane et de lace. On distingue l’U Lace, l’O Lace et le D Lace. Les chiffres correspondent à la forme du contour de la base en polyuréthane. Dans tous les cas, la pose de compléments capillaires reste la meilleure solution pour lutter contre la chute de cheveux. En savoir plus.

 

 

Choisir entre greffe de cheveux et complément capillaire

Avant de prendre une quelconque décision, il est conseillé de prendre rendez-vous chez un prothésiste capillaire ou dans un institut capillaire. En effet, le traitement médical sera différent selon que vous ayez subi une chimio, ayez perdu vos cheveux à cause du stress ou bien souffrez d’une calvitie. En revanche, dans les premiers cas, les compléments capillaires sont plus adaptés. Dans le second cas, la perte de cheveux est définitive, donc la pose d’implants capillaires est tout à fait envisageable.

En revanche, gardez en tête que cela fait partie d’une chirurgie esthétique et donc implique une intervention chirurgicale coûteuse. Sinon, vous pouvez aussi envisager les perruques médicales ou les prothèses capillaires. Ces derniers peuvent éventuellement être pris en charge par l’assurance-maladie.

 

 

La vie après les compléments capillaires

Autrefois, les postiches et les perruques posés chez le coiffeur étaient en évidence, ce qui n’est pas le cas du complément capillaire qui est indétectable, à condition que la pose soit réussie. Les compléments peuvent même être personnalisés et fabriqués sur-mesure. Vous obtiendrez donc des mèches de la même coloration que votre chevelure avec un effet volumateur. Avec un soin de cheveux adéquat, vous pourrez retrouver vos beaux cheveux au résultat naturel.

 

 

Related Posts

Tags

Share This