Certificat médical plongée: comment l’obtenir rapidement pour vos vacances

Mar 23, 2019 by

Certificat médical plongée: comment l’obtenir rapidement pour vos vacances

La pratique de la plongée sous-marine avec bouteilles requiert quelques conseils indispensables. La plongée avec bouteilles exige un examen médical qui va permettre de rechercher les contre-indications liées à cette pratique, mais également d’évaluer les conditions et la forme physique.

La plongée sous-marine réclame des conditions physiques particulières à cause de la pression sous marine. Il est donc capital d’avoir un excellent état de santé, ainsi qu’une excellente forme physique.

La plongée en scaphandre autonome, ainsi que certaines disciplines associées présente bien  des contre-indications. De ce fait, il existe certains cas où vous ne pouvez pas avoir votre certificat médical plongée.

Dans le cas de chaque traitement médicamenteux ou pathologie cités, le médecin responsable doit être certain :

  • Qu’un problème de santé ne va pas permettre un accident spécifique en immersion (œdème pulmonaire, accident de désaturation, barotraumatisme)
  • Que le milieu aquatique ne va pas perturber ou aggraver une pathologie
  • Qu’il n’y a pas de risque d’incapacité subite et donc de noyade

En effet, les problèmes doivent être traités au cas par cas, sûrement avec un bilan auprès d’un spécialiste. La décision du médecin traitant pour délivrer un certificat médical plongée doit tenir compte du niveau technique : encadrant, plongeur confirmé ou débutant.

Certificat médical plongée : la visite initiale

L’examinateur réalise un interrogatoire à la recherche d’antécédents familiaux ou personnels (mort subite inexpliquée, cardiopathie, pneumothorax, asthme, épilepsie et autre), procède à la vérification du statut vaccinal (anti-poliomyélite, antitétanique et probablement antieptospirose) et effectue un examen clinique approfondi, appareil par appareil. Il se peut que l’interrogatoire soit précédé par la réalisation d’un auto-questionnaire et la lecture du carnet de santé.

visite initiale

Certificat médical plongée : les cas de contre-indication

Un certificat de non contre-indication qui date de moins d’un an est de mise pour la pratique de la plongée en bouteilles. Il n’est en aucun cas question d’un certificat d’aptitude dans le cadre du loisir.

Le certificat médical plongée peut être effectué par votre médecin traitant généraliste si vous passez des brevets techniques de plongeur en niveau 2. Pour des activités de compétition, vous devez consulter un médecin spécialisé ou un médecin fédéral.

Certificat médical plongée : les contre-indications

Cette liste des contre-indications à la plongée en scaphandre autonome est indicative et non limitative :

  • Cardiologie : cardiopathie congénitale, insuffisance cardiaque symptomatique, cardiomyopathie obstructive, pathologie avec risque de syncope, tachycardie paroxystique, BAV II ou complet non appareillés
  • Oto-rhino-laryngologie : cophose unilatérale, évidement pétromastoïdien, ossiculoplastie, trachéostomie, lryngocèle, déficit audio bilatéral à évaluer par audiomètrie, otospongiose opérée, fracture du rocher, destruction labyrinthique uni ou bilatérale, fistule péri-lymphatique, déficit vestibulaire non compensé
  • Pneumologie : insuffisance respiratoire, pneumopathie fibrosante, vascularité pulmonaire, asthme, pneumothorax spontané ou maladie bulleuse, même opéré, chirurgie pulmonaire
  • Ophtalmologie : pathologie vasculaire de la rétine, de la choroïde ou de la papille non stabilisées susceptibles de saigner, kératocône au-delà du stade 2, prothèses oculaires ou implants creux
  • Neurologie : épilepsie, syndrome déficitaire sévère, pertes de connaissances itératives, effraction méningée neurochirurgicale, ORL ou traumatique
  • Psychiatrie : affection psychiatrique sévère, incapacité motrice cérébrale, éthylisme chronique
  • Hématologie : thrombopénie périphérique, thrombopathies congénitales, phlébites à répétition, troubles de la crase sanguine découverts lors du bilan d’une phlébite, hémophiles
  • Gynécologie : grossesse
  • Métabolisme : diabète traité par insuline, diabète traité par antidiabétiques oraux (sauf biguanides), troubles métaboliques ou endocriniens sévères
  • Dermatologie : différentes affections peuvent entrainer des contre-indications définitives ou temporaires en fonction de leur intensité ou leur retentissement vasculaire, neurologique ou pulmonaire
  • Gastro-entérologie : manchon anti-reflux

Ainsi, toute prise de substance ou médicament susceptible de modifier le comportement peut constituer une cause de contre-indication au certificat médical plongée.

Selon le règlement intérieur de la CMPN, la reprise de la plongée suite à un passage en caisson hyperbare, une surpression pulmonaire, un accident de désaturation ou autre accident de plongée sévère requiert l’avis d’un médecin fédéral ou d’un médecin spécialisé.

Related Posts

Tags

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *